dimanche 27 octobre 2013

DROIT DU SOL


LES INGRATS

Un sondage BVA pour l'émission "CQFD" sur iTélé et Le Parisien, nous révèle que 72 % des Français approuvent l'idée de Jean-François Copé de réformer le droit du sol pour empêcher l'acquisition automatique de la nationalité, à leur majorité, pour les enfants nés en France de parents étrangers...

 

3 français sur 10 ne sont FRANÇAIS que par ce qu'on a appliqué à leurs parents ou a eux mêmes ce DROIT DU SOL !!!
Des milliers d'Européens sont venus remplacer les morts pour la France de 14/18, tous leurs enfants ont droit à la nationalité française par le DROIT DU SOL.

Ils ont tous été mobilisés en 39 !!!

La peste brune se dévoile


Voilà ce qui vous attends après la victoire du FN







r



jeudi 24 octobre 2013

commentaire de Michel


Aux rentiers et aux tondus



Je suis d'accord avec beaucoup des commentaires sur les indemnités parlementaires excessives, dépenses publiques inutiles... 
 
Cependant même en temps qu'épargnant par idéologie et petit rentier, il faut reconnaître que l'on s'est bien gavé pendant des années, d'allocations diverses, de pensions majorées, de primes exceptionnelles, de déduction ou de crédit d'impôt sur des taux d'intérêt élevé...
Alors si vous pouviez être un peu plus honnête intellectuellement, le débat serait plus constructif, les 6000 milliards d'euros placés dans nos établissements financiers ne sont pas stocker par miracle ?
Je préfère une taxe légère, pour l'instant sur les revenus que des confiscations sur le capital selon la méthode chypriote ou espagnole.
A ce moment là, vous pourriez hurler que l'on vous spolie, mais pour l'instant et depuis 20 ans, on s'est bien gavé !
Michel

mercredi 23 octobre 2013

La Deutsche Qualität  


La « Deutsche Qualität »  pris en défaut !!!



L’(in)efficacité allemande Galileo prend du retard. Seuls quatre satellites du futur GPS européen ont été mis en orbite depuis la fin de l’année dernière, au lieu de dix-huit. A qui la faute ?
A OBH, l’entreprise allemande chargée de fabriquer 22 satellites.
Elle aurait cumulé les erreurs, notamment dans le choix des technologies.
Les difficultés sont telles qu’Astrium et Thales ont été appelés à la rescousse.
Qu’est-il donc arrivé à la « deutsche Qualität » ?



En septembre, plusieurs journaux européens ont interrogé leurs lecteurs sur leur perception des Allemands : ils les ont dit « efficaces, organisés et gagnants ».



Vantée aux quatre coins du monde, l’efficacité allemande est un stéréotype qui stigmatise au moins autant que la « deutsche Qualität »la valorise.
Les Allemands ne sont pas des robots, ils font des erreurs, comme tout le monde, et tout ne va pas comme sur des roulettes de ce côté du Rhin.



Le Berlin-Brandebourg (BER)

« Personne n’a l’intention de construire un aéroport »
En 2006, Berlin se lance dans la construction d’un nouvel aéroport. Le Berlin-Brandebourg (BER) doit accueillir dès son ouverture 27 millions de voyageurs par an, et remplacer ainsi les aéroports de Tegel et de Schönefeld, qui donnent parfois au visiteur la sensation de remonter le temps. De quoi offrir à la capitale allemande une porte d’entrée digne de son statut politique et de sa renommée. Inauguration prévue à l’automne 2011.



Les autoroutes vides qui mènent à l’aéroport (Michael Sohn/AP/SIPA)
Deux ans ont passé. Les problèmes techniques se succèdent, à tel point qu’un pan du bâtiment a dû être démonté. Cette fois, c’est sûr, il ouvrira ses portes au printemps 2014… au moins pour une dizaine de vols par jour. Pour le reste, « nous avons le temps », relativise Hartmut Mehdorn, le nouveau chef de BER. Pourquoi pas à l’été 2016 ? La valse des dates n’a d’égale que l’envolée des coûts, d’1,7 à 4,3 milliards d’euros. La Deutsche Bahn, qui a construit les voies d’accès à l’aéroport, fait circuler des trains à vide pour garder l’infrastructure en état de marche.
Exaspérés, les Berlinois n’en perdent pas le sens de l’humour. Une carte postale décore désormais les bureaux des esprits sibyllins. « Personne n’a l’intention de construire un aéroport », assure-t-elle en référence à la célèbre phrase du dirigeant communiste est-allemand Walter Ulbricht, prononcée le 15 juin 1961 : « Personne n’a l’intention de construire un mur. »



La Philharmonie de l’Elbe

La facture multipliée par dix



La Philarmonie de l’Elbe, en mars 2013 (Thomas Wolf/Wikimedia Commons/CC)
Le fiasco du BER ? C’est l’exception qui confirme la règle, suggère la bienveillance.
Mais à Hambourg, la Philharmonie de l’Elbe est en construction depuis 2007.
Le chantier devait s’achever en 2010 ; les autorités tablent maintenant sur 2016.
La facture pour la ville devrait s’élever à 789 millions d’euros, au lieu des 77 millions initialement prévus.

Le projet Stuttgart 21

La « gare du futur » vraiment dans le futur
Quant au projet Stuttgart 21, il est décidément sur de mauvais rails. Le chantier, qui vise à doter la capitale du riche Bade-Wurtemberg d’une « gare du futur », entièrement souterraine, s’est d’abord heurté à l’opposition des habitants, inquiets dès le départ du coût des travaux, mais aussi de leurs conséquences sur la faune et la flore.



Défilé d’opposants au projet, à Stuttgart le 9 octobre 2010 (Daniel Maurer/AP/SIPA)
Aujourd’hui, il apparaît comme une autre contre-exemple de l’efficacité allemande. Les PME ultracompétitives, dont regorge la région et qui font le succès de l’Allemagne à l’export, n’y ont rien pu : la gare n’ouvrira sans doute pas avant fin 2022, voire 2023 ou 2024. Là encore, les coûts ont explosé : le projet devrait coûter 6 milliards d’euros, au lieu de 2,5.
Jalousés dans le reste du pays pour leur sens des affaires, voire leur parcimonie, les Souabes n’ont pas échappé au vent mauvais qui secoue les grands projets allemands.
Au fait, 72% des trains longue distance allemands arrivent à l’heure, contre 90% des trains à grande vitesse français.



Florilège


Guaino : «L'opposition UMP/UDI n'est pas prête à assumer le pouvoir» ?



Qui reste-t-il pour assumer la relève : QUE LE FN ?



L'€uro est trop cher
Le ministre du redressement productif juge notamment l'euro trop élevé et estime qu'une baisse de 10 % du taux de change par rapport au dollar permettrait d'augmenter la richesse nationale française de 1,2 %, de créer 150 000 emplois et de réduire le déficit public de 12 milliards d'euros.

"L'euro est trop cher, trop fort et un peu trop allemand, résume-t-il.  Il faudrait qu'il soit un peu plus italien, français et européen, tout simplement. La réponse au Front national est aussi là."

Industrie cherche désespérément

soudeurs formés?



Qu'ont-il fait des milliards d'Euros que toute la collectivités leur offre pour la formation professionnelle .

Croyez vous que HEC a besoin de la manne de la taxe d'apprentissage pour fonctionner ?


mardi 22 octobre 2013

C'est a désespérer de nos Créateurs de richesses

 

Industrie cherche désespérément

soudeurs formés?



Qu'a-t-elle fait des milliards d'Euros que toute la collectivité leur offre pour la formation professionnelle?

Croyez vous que HEC a besoin de la manne de la taxe d'apprentissage pour fonctionner ?

dimanche 20 octobre 2013

Des prescriptions MÉDICALES néfastes



Une enquête de la SECU

sur nos consommations excessives

d'Anxiolytiques et d'hypnotiques





A analyser les prescriptions des benzodiazépines dans notre pays .

Une molécule qui rentre dans la composition de bon nombre de médicaments psychotropes.



La benzodiazépine une substance qui agit sur le psychisme, sur le système nerveux central et y induit des modifications de la perception, des sensations, de l’humeur, de la conscience ou d’autres fonctions psychologiques comportementales».



En ce qui concerne les anxiolytiques, la France est second devancée par le Portugal mais avec des niveaux de prescription 5 à 10 fois supérieurs à des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark ou la Suède.
Même positionnement en ce qui concerne les hypnotiques.
Nous sommes le deuxième pays prescripteur en Europe, mais cette fois derrière la Suède (très faible prescripteur d’anxiolytiques) et encore très, très loin devant le Portugal (gros prescripteur d’anxiolytiques par contre), le Royaume Uni, les Pays-Bas et l’Allemagne.
Seule l’Espagne présente des statistiques comparables (bien que nettement inférieures) pour la prescription des deux grandes familles de psychotropes.


Les benzodiazépines entrent dans la composition de deux grandes familles de produits psychotropes, les anxiolytiques comme le Xanax, le Tranxene, le Temesta et leurs génériques pour ne parler que des plus connus mais aussi les hypnotiques comme le Rohypnol, le Mogadon, le Noctamide, leurs génériques et bien d’autres. Cette étude montre donc de façon terriblement limpide que la France bat des records d’Europe (sinon du Monde) au niveau de la prescription de benzodiazépines.


L’étude a resserré son analyse au niveau régional, et conclut que « les prescriptions de benzodiazépines en Languedoc Roussillon est l’une des plus importantes d’Europe avec une utilisation qui sort largement du cadre de l’autorisation de mise sur le marché.»


Et là où les bilans provoquent le malaise, c’est quand on découvre que le département de l’Aude figure en tête, dans la région, devant les Pyrénées-Orientales pour la prescription des deux grandes familles de psychotropes.
Il est urgent d'analyser les raisons de cette surprescription de psychotropes.


Il faut en déduire qu'il y a un comportement dangereux des médecins Audois (seuls habilités à prescrire ces psychotropes) .
Les prescriptions de Psychotropes s'accompagnent généralement de restriction de conduite de tous véhicules ou d'utiliser certains outils. L'étude ne nous renseigne pas sur le nombre « d'arrêts maladies » qui accompagnent ces prescriptions.
Mais voilà bien un sujet qui pourrait occuper utilement Le Procureur de la République et le Conseil de l'Ordre des Médecins de L’Aude et de la Région Languedoc Roussillon.


D'apres un texte de Didier Babou


Ce texte initiale a été transmis au Défenseur des droits : Dominique Baudis

samedi 19 octobre 2013

la peste brune


65% des Français opposés au retour de

 Leonarda



Combien sommes nous à être des Leonarda ?
Valls en est un !!!

La peste brune avance hélas inexorablement, aurons nous droit au mêmes horreurs que la crise de 1929 a provoquées ?

Le racisme FN


Dominique Baudis,

Le Défenseur des droits


A signaler au Procureur de la République de Paris une provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence après les propos d’une candidate FN.

En comparant la ministre de la Justice à un singe.

«Ces actes et ces propos me paraissent pouvoir relever de la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence, de la diffamation et de l’injure,

« Délits prévus et réprimés par les articles 24 alinéa 8, 29, 32, alinéa 2 et 33 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse».

Dominique Baudis, dont l’une de ses missions est la lutte contre les discriminations, a agi sur la base de l’article 33 de la loi organique selon lequel, «lorsqu’il apparaît au Défenseur des droits que les faits portés à sa connaissance sont constitutifs d’un crime ou d’un délit, il en informe le procureur de la République».

Ce dernier «informe le Défenseur des droits des suites données à ses transmissions». 

Dans son courrier au procureur, le Défenseur explique avoir «souhaité porter à sa connaissance» les faits afin qu’il apprécie «la suite à leur donner».


Exploiter les riches


Marc Veyrat

revient pour se payer la tête des nantis



le petit-fils de fermier "communiste et anticlérical" montre fièrement et sans transition le spa et les suites de luxe réservées à ses hôtes.
Ici, pas de maître d'hôtel ni de gants blancs, mais des menus compris entre 235 et 325 euros.
"Pour payer mes cuisiniers", dont certains gagnent entre 7 000 et 8 000 euros par mois, assure le célèbre Savoyard, deux fois trois étoiles au Michelin (un record jamais égalé).
Son lit et sa baignoire trônent fièrement au milieu de la salle de restaurant, à peine séparés par une baie vitrée. "Les gens ne viennent plus au restaurant, ils viennent chez Marc Veyrat !"



DU LARD OU DU COCHON ?
Plongeant la tête dans un grand un tonneau, il fait humer son vinaigre maison. "Je suis le seul chef du monde à faire mon balsamique !" s'exclame-t-il.
Puis, arrivé au parcours botanique où s'alignent 107 plantes aromatiques de montagne aux noms étranges, il s'enflamme sur chaque feuille et veut faire goûter chaque racine. "Le polypode, c'est ma plante préférée", confie-t-il en tendant un bout de la fougère au goût de réglisse.
Autour des plantes, des bassins à saumons, féras, ombles et écrevisses. Un peu plus haut, une quinzaine de ruches et un poulailler de 60 poules dont les œufs "jaune fluo" font le bonheur du maître des lieux.
La ferme sert à l'occasion de studio d'enregistrement pour des émissions culinaires sur TV8 Mont-Blanc. "Du bénévolat", selon l'hôte.

Et la cuisine créative avec plantes, racines et fleurs sauvages (
"la nature dans l'assiette !") n'a rien à envier aux trois macarons d'antan.
"On a de beaux restes, hein ? Il paraît que les artistes ont fait leur chef-d'œuvre en fin de carrière", lance Marc Veyrat, 63 ans, trente-cinq ans de cuisine et trois divorces.
Mais le chef savoyard l'assure : il ne veut pas d'étoile.
Pas cette année du moins(sic) ...
Son nouveau combat : Un démagogue de plus en lutte contre la malbouffe, voilà ce qui l'intéresse désormais.



Il promet un blog, des visites pour les écoliers, peste contre les "merdes vendues par les grandes surfaces" (Il vient des perdre 80 millionnaires propriètaire des grandes surface françaises) et loue les AMAP (associations pour le maintien d'une agriculture paysanne) et les magasins bio, incapables de nourrir tous les français smicards !!!



"L'alimentaire est source de vie. Je voudrais que chaque cuisiner finisse sa carrière comme moi, en s'occupant des autres"en exploitant les riches gogos !!!

mardi 15 octobre 2013

Fonction publique en sur-effectifs


UMP (Copé) estime que la fonction publique 
est en sur-effectifs de 1 million ?



l'OFCE 
Aujourd'hui les entreprises sont aussi en sur-effectifs.


D'après nos modèles économétriques, ce sont 250.000 emplois de plus qui auraient pu être détruits depuis la crise de 2008.
Et cela est corroboré par les enquêtes de conjoncture de l'Insee auprès des entreprises: ces dernières répondent en masse qu'elles pourraient produire plus sans recruter. Il y a donc de grosses réserves de productivité.



L 'Etat comme les entreprises vont avoir recours a l'externalisation des taches et des services, ça ferra moins de salaires et de retraités,mais plus de factures !

Contrôles aux faciès


Le Défenseur des droits va constituer un groupe d’experts sur des pratiques contestées.




Le Défenseur des droits, institution présidée par Dominique Baudis, a décidé hier de constituer un groupe de travail sur «la question des contrôles d’identité» afin de mieux les encadrer.
Le rapport du Défenseur publié le 14 octobre 2012 soulignait déjà le hiatus entre ces pratiques et des habitants : «Ces contrôles sont, dans leur réalité quotidienne, mal ressentis par certaines catégories de population qui s’estiment stigmatisées».
Une étude menée par le CNRS en 2009 a en effet démontré que les jeunes noirs ou maghrébins risquent de se faire contrôler quinze fois plus souvent que le reste de la population.
Et le candidat François Hollande l’avait promis : «Je lutterai contre le "délit de faciès" dans les contrôles d’identité par une procédure respectueuse des citoyens.»
L’article 78-2 du code de procédure pénale permet les contrôles d’identité de «toute personne suspectée d’un délit», ou bien recherchée, ou encore «susceptible de fournir des renseignements utiles». Le hic, c’est qu’ils peuvent également être autorisés sur réquisitions du procureur de la République dans un lieu défini pour une période déterminée et pour lutter contre un type de délits précis.
Et a fin de laisser aucune échappatoire, le texte autorise le contrôle de «toute personne, quel que soit son comportement, pour prévenir une atteinte à l’ordre public, notamment à la sécurité des personnes et des biens».
Un cadre trop flou et élastique qui permet aux forces de l’ordre de contrôler à l’envi.
PATRICIA TOURANCHEAU



lundi 14 octobre 2013

Commentaires sur l'excellent Forum de Toulouse Midi-Pyrénées de LIBÉRATION




« Quelle énergie » Ils ont développé les écolos en service commandé, pour nous hiérarchiser les morts potentiels  de nos activités énergétiques.

Les tenants de la permanence de la catastrophe éminente qui ferait des millions de morts potentiels occultent tous les décès silencieux tous les jours, des salariés/citoyens du Charbon de l'Amiante, de la Pétro-chimie ( gaz oil, benzène,kardanne, ) des barrages hydroélectriques, de la pèche avec des remontées de déchets hautement toxiques, jetés en mer .

Venir parler des 2% de risque que ferait courir le nucléaire à Toulouse, la ville aux 700 000 survivants d'une catastrophe éminente depuis 40 ans (cela va péter un jour !) AZF.

Lors de explosion, les Toulousains et les banlieusards se sont retrouvés sur les trottoirs ou sans fenêtres sans pour pouvoir se confiner. Et pourtant à 108 mètres du point de l'explosion les 40000 tonnes de xylophène liquide était stockées à la SNPE et ont résisté (elles y sont toujours).

Des millions de nos concitoyens se chauffent au bois de palettes traitées aux Xylophéne !

Sortir du nucléaire aujourd'hui comme le vient de le faire l'Allemagne n 'éloigne pas du tout des dangers :

Leur cauchemar est que les déchets seront toujours là et avec l'absence de revenus financiers pour les prendre en charge.

Qui va payer pour le démantèlement, et les dédits pour les pertes d'activité des entreprises productrices d'énergie ( la note pour l'Allemagne s’élèverait autour de 1500 Mds €)?

Toulouse en 2063 du fait du réchauffement climatique verra son fleuve la Garonne avec un débit en été réduit de 50%, ce qui va impacter son approvisionnement en eau potable, en électricité par la fermeture des barrages hydroélectriques, de l'impossibilité de refroidir les réacteurs de Golfech.

Notre fleuve ne sera plus qu'une succession de plan d'eau afin de rafraîchir les villes et les villages qui le bordent.

Pour rafraîchir les villes ils préconisent l'arrosage ou le bâchage des rues, comme en Andalousie,
Avec quelle eau ?

Devront-ils avaler leur chapeau et préconiser d'urgence la création de barrage pour nous rafraîchir et nous doucher ?

Le projet du barrage de Charla est contesté depuis 30 ans, la Loire Sauvage ne sera-telle qu'un lointain souvenir d’écolos soixante-huitards ?

Indigné 81370

Le fascisme ordinaire européen 2013



VIENNE (Autriche) le dit haut et fort le reste de EU le pratique en silence !!!

N'accepte des Syriens, que si ils sont chrétiens, et pas trop typés




Les femmes, les enfants et les chrétiens d’abord : dans les prochaines semaines, l’Autriche va accueillir 500 réfugiés syriens.
Des candidats qu’elle entend trier sur le volet et qui se doivent de présenter le bon profil, pas trop barbu de préférence.
Car la république alpine ne veut pas prendre de musulmans, et le dit ouvertement, par la voix de son vice-chancelier démocrate-chrétien, Michael Spindelegger.
De quoi provoquer l’indignation chez les dernier défenseurs des droits de l’homme qui ose s'exprimer et les applaudissements nourris des héritiers de l'anschluss, qui voit là une validation de ses thèses fascistes.


D'après un textede  Blaise Gauquelin

vendredi 11 octobre 2013

INDIGNES 81370: tous actifs au boulot 24h/24


  • Ce que montrent toutes les études, c'est que l'éventuel surplus d'activité le dimanche vient du tourisme.
  • Aussi, de nouvelles ouvertures dominicales ne devraient concerner que les zones touristiques. Mais il y a-t-il une demande inassouvie des touristes?
  • Quant à l'ouverture des grosses enseignes le dimanche, cela se ferait aux dépens de l'emploi dans les petits commerces, car les grandes surfaces ont davantage de possibilités de réaliser des gains de productivité.
  • OCDE

jeudi 10 octobre 2013

????????


??????

La rémunération moyenne d'un salarié non-cadre s'est élevée au premier semestre 2013 à 1.521 euros bruts, en hausse de 1,8% sur un an.

Elle est supérieure de 6,3% au Smic.(...)

Des girouettes

 

Le FMI fait du Mélanchon

Il suggère de taxer les riches

mercredi 9 octobre 2013

F comme facistes, N comme nazis!!!


LE GRAND SONDAGE
FN 

« MUNICIPALES 2014 »


Depuis les premiers jours d'octobre les « bleu Marine » tract un document pour vous donner la parole.


Certaines questions ne relèvent pas des DROITS et DEVOIRS des Maires !


Sur immigration par exemple :

Pensez vous qu'il serait normal que les emplois, les logements et les aides sociales soient prioritairement réservés aux français ?

Le FN préconise et exige l'application d'une préférence nationale depuis sa création.

Cette loi donnerait le texte suivant :

  1. Tous les EMPLOIS, LOGEMENTS et TOUTES LES AIDES SOCIALES seront prioritairement réservés en premier aux français résidents sur la Commune, Cantons, Départements ou Régions, en second aux titulaires d'une carte de séjour de 10 ans.

Ce qui veut dire que si cette loi ne donne pas les résultats escomptées, une directive exclura les titulaires de carte de séjour, puis les naturalisés de moins de 5 ans puis ceux de -10 ans etc..

La tolérance ZERO pour juguler l'immigration clandestine est vouée à l’échec, car on n'arrête pas des êtres humains qui ont si FAIM qu'ils bravent la mort avec femme et enfants.

A moins de reconstruire un « rideau de fer », avec des miradors armés avec 200000 gardes frontières de nationalité française.

mardi 8 octobre 2013

Futés les pigeons


QUI EST LE PIGEON ?


Les patrons Capitalo-Libérales Débridés ont encore fait plier le gouvernement et obtenu l'abandon du nouvel impôt sur la base de EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION imaginé par les experts financiers du gouvernement , cette excédent brut d'exploitation est pourtant l'indice économique de référence qui qualifie la bonne gestion financière des entreprises cotées en bourse, on le retrouve dans tous les bilans annuelles.

Le Ministre de l’Économie Pierre Moscovici, nous affirme que ce sont les représentants patronaux (CGPME pour les petites et moyennes entreprises, Medef et Afep pour les plus grandes) qui ont «préféré» une augmentation de la surtaxe de l’impôt sur le bénéfice plutôt que la nouvelle taxe sur l’excédent brut d’exploitation.

Ont les comprends, maquiller des bénéfices ou les délocaliser est nettement facile, l'EBE est nettement plus difficile et périlleux a trafiquer!!!!

dimanche 6 octobre 2013

Dire toute la VERITE aux FRANCAIS


ROOSEVELT 2012

Jean-Pierre LARROUTUROU

Membre actif et influent aux sein de la gouvernance du Parti Socialiste

Sa présence pour l'ouverture de la saison du GREP de Toulouse a été rafraîchissante dans la morosité et le catastrophisme ambiant.

On nous avait habitué aux grands visiteurs du Soir, Pierre est plutôt invité à déjeuner à l’Élysée par les conseillers du Président, par le Premier Ministre et des Ministres.

Pendant toute la soiré cette économiste s'est plaint de voir ses diagnostics plébiscités par ses interlocuteurs, mais naïvement scandalisé de voir ses solutions très rarement ébauchées ou même jamais étudiées avec le Président.

Parlons du tout puissant honni par une grande majorité de français, pour son impuissance et son incapacité à faire passer les idées très simples, efficaces et éprouvées de ROOSEVELT...

Ils s'imaginaient avoir élu Merlin l'enchanteur, c'est même pas le Père Noël !

L'EUROPE EST SOUS L'INFLUENCE d'un CAPITALO-LIBERALISME DEBRIDE hérité de la doctrine de Milton Friedman érigé en un dogme inexpugnable par les golden boys de Goldman SACHS (80% des ministres des finances ou des présidents de banques centrales du monde sont d'anciens salariés de cette pieuvre).

C'est la foire aux égoïsmes nationaux exacerbés et aveugles...

Âpres votre conférence, je reste sur ma faim.

Je ne comprends pas cette incompréhension et cet autisme de notre exécutif et sans exclure les précédents !

Vos commentaires font penser que nos exécutifs sont pris en otage et qu'ils sont dans l'impuissance d'agir conformément à leurs promesses et à leur devoir.

Des vents mauvais soufflent sur notre planète, je ne veux pas croire que l'histoire va se répéter et que tout cela va se terminer comme toujours dans un conflit sanguinaire, qui jusqu'ici avait été la seule solution à mettre les pendules à ZERO.


SAURONS NOUS, SANS CONFLIT MAJEUR, REMETTRE LES COMPTEURS A ZÉRO !

BORON Y CUENTA NUEVA

Bonjour les dégâts




Pour 80% des Français, le gouvernement devrait laisser les magasins de bricolage qui le souhaitent ouvrir le dimanche (CSA pour Les Echos et l'Institut Montaigne).


Une majorité de Français (56%) refuse de travailler le dimanche (BVA pour i-Télé).


Mais ils accepteraient à 63%, si on leur proposait une contrepartie : un doublement de salaire ou un repos compensateur consécutif au repos hebdomadaire et comprenant un dimanche toutes les 5 semaines.


Cette proposition va nécessiter l'embauche de 3000 inspecteurs du Travail pour effectuer les contrôles en 3X8  et l'obligation de pointeuses électroniques !

D'apres Le FIGARO du samedi 5 Octobre 2013

vendredi 4 octobre 2013

Encore des enfants martyrs





UNE HORREUR
AMÉRICAINE DE PLUS


Megan Twohey, une investigatrice chez Reuters a dévoilé lundi un trafic d’enfants sur les réseaux sociaux.



Le « re-homing » (retrouver une maison).



Les sites Yahoo ! et Facebook ont été épinglés avec plusieurs groupes dans lesquels figurent des annonces pour se débarrasser d’enfants adoptés.
Les annonces sont postées par des parents américains dépassés par les enfants qu’ils ont adoptés.
La plupart des annonces de « dons » d’enfants concernent des enfants adoptés à l’étranger dont certains ne parlent pas anglais ou présentent des problèmes de santé.
Ce système est appelé le « re-homing » (retrouver une maison), couramment utilisé pour les animaux de compagnie.
Les origines du principe du changement de foyer pour les enfants adoptés ne sont cependant pas si révoltantes.
Avant qu’il ne soit rendu choquant par son arrivée sur les réseaux sociaux, le re-homing permettait avant tout d’offrir la possibilité à des parents réellement dépassés de donner un avenir à leur enfant.
Certains enfants adoptés ont des besoins particuliers liés à des problèmes de santé mentale ou physique qui ne peuvent pas toujours être comblés par les familles( sans assurance sociale universelle).
Le re-homing remédiait à ces inadéquations.
C’est depuis l’émergence des réseaux sociaux que le re-homing privé a dévié sa mission initiale et transformé les enfants en objets.



Ou l’interruption d’une adoption est possible



Megan Twohey a rassemblé des dizaines de messages du groupe « Adopting-from-Disruption » sur Yahoo de parents se justifiant de leur décision de se débarrasser de leur enfant.
Parmi ceux-ci, on peut en lire certains qui présentent une ressemblance troublante avec des annonces d’adoptions d’animaux :
« Sujet : Interruption d’adoption sans frais, mignon, obéissant, presque 8 ans, garçon, aime les chats et la géographie. »
« Sujet : à la recherche d’un nouveau foyer »
« Sujet : enfants disponibles »
Sur le plan légal, il est plutôt facile de céder son enfant à des étrangers.
Si la procédure d’adoption est longue est compliquée, il suffit aux parents d’un document signé par un notaire pour désigner de nouveaux tuteurs légaux.
D’où une déferlante d’annonces aussi révoltantes les unes que les autres, dont certaines sont justifiées cruellement par les parents :



Un marché d’enfants vulnérables



Le grand danger de cette facilité de transfert réside dans le manque d’information sur les parents adoptifs.
La plupart des enfants qui viennent de l’étranger et dont certains souffrent de problèmes de santé représentent des cibles idéales, notamment pour des pédophiles.
L’enquête publiée sur Reuters dévoile le témoignage de Quita, une adolescente venant du Libéria adoptée par un couple américain, les Puchallas, puis donnée à un autre couple, les Easons.
S’ils avaient fait une recherche sur les nouveaux parents adoptifs de leur fille, les Puchallas auraient découvert que les enfants biologiques des Easons leur ont été retirés.
En cause : des problèmes psychiatriques sévères, des tendances à la violence, et des accusations d’abus sexuels sur des enfants baby-sittés par le couple.
L’enquête révèle que plus de 5.000 messages ont été postés en cinq ans sur Yahoo ! et que la majorité des enfants abandonnés ont entre 6 et 14 ans.



Cette horreur n'est possible qu'aux USA car ils ne sont pas les signataires de La Convention Internationale des Droits de l'Enfant



(CIDE, aussi appelée « Convention relative aux droits de l'enfant ») est un traité international adopté par l'ONU en 1989 dans le but de reconnaître et protéger les droits spécifiques des enfants. C'est une déclinaison spécifique aux enfants des droits de l'homme tels que prévus par la déclaration universelle des droits de l'homme.



Elle constitue l'aboutissement d'un long processus international engagé en 1923 par l'Union internationale de secours aux enfants (en), qui adopte la déclaration de Genève1 ensuite adoptée en 1924 par la Société des Nations.
C'est en 1959, 11 ans après l'adoption de la déclaration universelle des droits de l'homme, que l'Assemblée générale des Nations-Unies adopte la première déclaration des droits de l'enfant, qui donnera lieu, 30 ans plus tard en 1989, au texte actuel2 rédigé à l'initiative de la Pologne dès 1978 sur le fondement des idées du pédiatre polonais, le Dr. Janusz Korczak3.
Elle se complète de protocoles facultatifs que les États partie à la convention sont libres de ratifier, ou non.
Le suivi régulier de l'application de la convention et des protocoles facultatifs est assuré par le comité des droits de l'enfant placé auprès du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme.
En l'honneur de cette Convention est organisée tous les 20 novembre, la journée internationale des droits de l'enfant.






Titre
Convention relative aux droits de l'enfant
Abréviation
Convention de New York
Organisation internationale
Organisation des Nations unies (ONU)
Territoire d'application
Tous les pays sauf États-Unis, Somalie et Soudan du Sud






Il serait urgent que les USA et son Président OBAMA ratifient cette convention !

LE RISQUE AU BOULOT?


10 règles d’or pour faire face aux risques sur votre lieu de travail





  Incendies, explosions, Inondations...

Qu’ils soient d’origine industrielle ou naturelle, les risques pouvant affecter votre usine ou les sites de stockage sont difficilement prévisibles et peuvent prendre des proportions dramatiques s’ils ne sont pas anticipés convenablement.
La prise de mesures de prévention et de protection est donc essentielle pour réduire leur fréquence et leur gravité.

1. L'engagement de votre direction et de l’ensemble des personnels

La direction de l’entreprise doit annoncer clairement sa volonté d’améliorer la prévention en préparant un document détaillant :
  • les objectifs ;
  • les investissements nécessaires ;
  • les procédures à suivre ;
  • l’attribution des responsabilités en cas de sinistre.
Elle doit et vous devez veiller à ce que chacun de vos collègues se sente concerné par la prévention des risques et de les mettre en application .


2. Une construction appropriée (configuration des bâtiments et matériaux utilisés)



Pour réduire la potentialité de développement d’un incendie par exemple, il est recommandé :
  • d’utiliser des matériaux de construction ignifuges ;
  • d’installer des cloisons coupe-feu dans les zones de grande superficie ;
  • de stocker les liquides capables de brûler, les charges combustibles et les matériaux présentant un risque d’explosion dans des bâtiments indépendants.
Par ailleurs, les calculs de résistance des toitures doivent prendre en compte les surcharges liées à l’accumulation d’eau ou de neige, ou au soulèvement par le vent.



3. Une protection contre les risques provenant de l’extérieur



Deux types de risques sont ici à prendre en compte :
  • Les risques de voisinage : une distance suffisante entre les bâtiments et un éloignement au maximum des stockages extérieurs combustibles limitent ces risques ;
  • Les risques naturels : instaurer un plan de protection est par exemple la meilleure solution pour se protéger des inondations. Pour faire face au risque sismique, il peut être recommandé de mettre en place des mesures comme l’entretoisement ou l’ancrage des équipements.


4. Une protection adaptée contre les risques spéciaux



De nombreux procédés industriels requièrent des sécurités, en plus d’une protection splinkleurs et de l’élimination des sources d’ignition, pour se protéger contre l’incendie :
  • Les liquides capables de brûler ;
  • Les poussières combustibles ;
  • Les gaz inflammables ;
  • Les travaux par point chaud.

5. Un maintien d’un niveau d’ordre et de propreté dans les locaux.



Chaque employé doit se sentir concerné par le nettoyage régulier de son lieu de travail, l’utilisation correcte des équipements, ou encore le dégagement des allées dans les zones de stockage, etc.
D’une manière générale, il est conseillé d’éviter qu’une accumulation de dépôts combustibles ne se forme sur les sols, les structures ou sous les machines.

6. Un entretien régulier des bâtiments et des équipements



L’installation des équipements électriques dans un environnement propre, frais et sec, puis leur maintenance régulière, permet d’éviter qu’un défaut électrique ne provoque par exemple un incendie.

7. Une équipe d’intervention formée, réactive et efficace



Composée d’employés qui connaissent très bien le site, cette équipe doit être capable d’intervenir rapidement en cas d’urgence pour permettre une reprise d’activité rapide.


8. Une protection sprinkleur convenablement paramétrée



En plus d’éviter un arrêt prolongé ou définitif du site en cas d’incendie, une protection sprinkleur paramétrée selon des standards limite les dégâts des eaux en ne se déclenchant que dans les zones concernées par l’incendie.

9. Une source d’eau suffisante



Pour que la protection sprinkleur soit efficace, il faut qu’elle soit alimentée en eau avec un débit et une pression adéquats, à partir d’une source fiable (réseau d’eau de ville, château d’eau, pompe incendie privée).

10. Des inspections régulières des dispositifs de protection



Des vérifications hebdomadaires, mensuelles et annuelles doivent être réalisées à la fois par l’équipe chargée de la sécurité de l’usine et par des auditeurs extérieurs .
Il peut s’agir par exemple d’inspecter les conditions de stockage et de manipulation des liquides capables de brûler ou de contrôler les vannes cadenassées d’alimentation de la protection sprinkleur (manœuvrées tous les mois et contrôlées visuellement toutes les semaines).



Le respect de ces 10 règles d’or,  est à répartir en 3 étapes :

La prévention, protection et maîtrise des dispositifs de protection,
 
Peut permettre a votre entreprises et a vous même de vous assurer d’une bonne gestion des risques.



Rapprochez vous de votre CHSCT et en cas de non respect de ces consignes de bases sachez que vous avez 
 
UN DROIT LÉGAL DE RETRAIT DE VOTRE POSTE DE TRAVAIL SI VOUS VOUS ESTIMEZ EN DANGER.