dimanche 30 juin 2013

Budget 2014


l'Etat veut économiser 14 milliards d'euros ?

Exonérer l'Etat et toutes les Collectivités Locales de TVA

Pourquoi les factures a payer au  "TRÉSOR PUBLIC " sont-elle assujetties a la TVA ?

samedi 29 juin 2013

Mon ennemi c'est LA FINANCE

-->
Mario DRAGHI un BANKSTER a la tête de la 

BCE



Il n'aime pas que l'on se souvienne de ses erreurs passées, dont la principale restera de n'avoir rien vu ni fait lorsqu'il était le Président du Forum de Stabilité Financière. 
C'est sous sa houlette que la crise de 2007-2009 a explosé.


Mais les nuages s’amoncellent ? 
 
Un rapport officiel du Trésor Italien vient d'être adressé à la « Corte dei Conti » (la Cour des Comptes italienne).
L’Italie a effectivement utilisé des produits dérivés pour étaler sa dette de manière à obtenir son entrée dans l'Euro.



Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose?



La Grèce avait utilisé le même subterfuge pour entrer dans l'Euro.
C'est une construction que lui avait montée Goldman Sachs, dont Mario Draghi était le chairman international de cette puissante banque d'affaires américaine.
Il est piquant que l'honneur du Président de la BCE ait été défendu à l'époque par la Banca d'Italia qui avait dit que jamais l'Italie n'avait utilisé un tel moyen !



Cette fois, la BCE refuse de commenter?



Récemment, le Président de la BCE a pris l'avion pour rencontrer en urgence son successeur, Vittorio Grilli.
Était-ce pour s'assurer qu'il ne serait pas inquiété dans la déconfiture de la troisième banque italienne, Monte dei Paschi, de Sienne que le « Tesoro »avait du renflouer?
MPS avait acquis une banque italienne, Antonveneta, à un prix exorbitant, et l'ex-gouverneur de la Banca d'Italia avait précisé qu'il n'avait pas l'autorité de s'y opposer ou de mettre en question le prix d'acquisition.
Le fait que MPS avait payé deux milliards d'euros de plus que le Santander qui l'avait acquise un an plus tôt, en pleine crise financière, ne semble pas l'avoir inquiété.



Des milliards de pertes ?



Selon l'information obtenue par le Financial Times, ce sont des milliards d'euros de pertes qui auraient justifié l'envoi du rapport à la Corte dei Conti.
Le montant nominal des produits dérivés attendrait un montant notionnel de 31,7 milliards d’euros.
C’était aussi par l'utilisation de produits dérivés que MPS avait réussi a camoufler 800 millions d'euros de pertes.
En 1995, l’Italie avait un déficit budgétaire de 7,7 % qui fut réduit comme par enchantement à 2,7 % en 1998.
Outre la manipulation effectuée par le Tesoro italien, ceci confirme les conditions suspectes qui ont présidé à l’entrée de certains pays dans la zone Euro. C’est de cette "culpa in eligendo" que viennent les difficultés de l’Eurozone.



Politiquement, il était impossible de ne pas iinclure l’Italie!!!



La Grèce s’est engouffrée dans la même brèche.
La Guardia di Finanza a « visité » les bureaux de la responsable de la dette italienne, Maria Cannata, avant de produire ce rapport de 29 pages qui manque de détails, et notamment le nom des banques et les produits utilisés.
Seuls quelques responsables italiens, dont Mario Draghi, étaient au courant de ces manipulations.



Mario Monti serait-il de la partie ?



On comprend de mieux en mieux pourquoi l’Italie s’est battue pour s’approprier plusieurs postes clés au sein des organes financiers européens.
Le Conseil Européen qui se penche sur l'Union Bancaire Européenne devrait être attentif a la séparation entre la fonction de banque centrale et celle d’autorité de contrôle, même si les deux s’effectuent sous la responsabilité de la BCE.
Il faut a tout prix éviter l'apparence même de conflits d’intérêt.



Le coût de la dette italienne explose depuis quelques jours !!!



Décidément, la crise de la dette souveraine semble avoir beaucoup à voir avec des manipulations de la dette publique européenne, et les conséquences désastreuses qu’elles ont eues sur l’économie.
A un moment où la dette italienne se surenchérit suite aux indications d’une sortie du quantitative easing américain, les conséquences pourraient être sévères.
D’ores et déjà, le taux des obligations italiennes à dix ans a augmenté en un mois de 3.9 a 4,9%.
Une hausse de 25%. Est-ce suffisant pour que la BCE, qui se garde bien de publier l’encours géographique de ses risques, exécute la plan annoncé en aout dernier?
Le refinancement de 3,5 milliards d'euros de ce mardi s'est effectué aux taux les plus élevés payés depuis quatre ans,Les tentatives du Président de la BCE et du Gouverneur de la Bank of England de minimiser la fin du QE III n’y changeront rien.



Les taux subsidiés arrivent à bout de course, tant en Europe qu'aux États-Unis?



L'absence de respect des autorités européennes pour leurs créanciers (du verbe latin, credere, croire, faire confiance) est une tendance que le système de résolution des banques européennes ne va pas manquer accroître.
Les sauvetages de la Grèce et de Chypre sont là pour nous rappeler que c’est sur les créanciers privés que l’Europe se jette, protégeant la Banque Centrale Européenne contre d’éventuelles pertes sur ses interventions.



Peut-on ENCORE faire confiance à la signature des Etats ?



Tiré du blog de Georges Ugeux, PDG de Galileo Global Advisors, une banque d'affaires internationale a New York. De 1996 a 2003, il a été Executive Vice President International du New York Stock Exchange. Il donne un séminaire à la Columbia Law School sur les systèmes bancaires et financiers européens.
Il est également l'auteur de La trahison de la finance, chez Odile Jacob.

vendredi 28 juin 2013

L'Assurance vie des gangsters!!!


Quand on a souscrit un contrat, il faut savoir qu'au moment du décès, l’assureur n’a aucune obligation de rechercher et prévenir les bénéficiaires?



C'est l’État après 30 ans, qui récupère les sommes détenues par les établissements financiers lorsqu'elles n'ont pas été réclamées par les ayants-droits (article L1126-1 du code général de la propriété des personnes publiques).
Le délai est même beaucoup plus court pour les dividendes d'actions (délai de 5 ans)."

samedi 22 juin 2013

DON D'ORGANES


Le vendredi 22 juin 2012 avait lieu 

la journée sur le don d'organes
 

Nous sommes tous donneurs, sauf si vous avez émis un avis contraire !!!

Mais les médecins ne vont pas contre le désir des proches du malade.


Vu le nombre de femmes et d'hommes de gauches dans notre pays je suis étonné du nombre de refus que les hôpitaux observent et du nombre de malades qui décèdent faute d'organes.

vendredi 21 juin 2013

Européens ,n'ayez pas peur, nous y arriverons !


Jacques Delors, ancien Président de la Commission européenne
Convention Europe
Nous délivre un message critique à l'égard des politiques conservatrices en Europe et dresse des perspectives pour nous redonner espoir en ce projet européen.


les 3 adversaires de l'Europe :
  • le marasme économique et social ;
  • la perception d'une Europe punitive éloignée des européens et
  • le populisme qui se nourrit de la mondialisation et des conséquences des plans d'assainissements économiques et financiers.
Il a appelé les progressistes européens à réagir avec force et promptitude pour faire vivre l'idéal européen en soutenant une véritable relance de l'Europe via le budget européen; a la mise en place d'une union monétaire certes, mais avant tout une coopération économique.
Il insiste sur une nécessaire et indispensable coopération renforcée pour l'Union économique et monétaire mais aussi sur un partenariat de la Commission avec le développement des régions.

Relancer la grande Europe était un objectif essentiel, son avenir était bien devant elle.






samedi 15 juin 2013

100.000 enfants sont en danger

-->

600 à 700 décès d'enfants sont la conséquence des mauvais traitements de leurs filiations directes.

En France, deux enfants meurent chaque jour sous les coups de leurs FILIATIONS directes.

1 million d'enfants ne voit jamais ses grands-parents?

2 millions d'enfants sont privés de PÈRE?



En France, 100.000 enfants sont en danger. Parmi eux, 20.000 sont à proprement parlé «maltraités». 
 
Cette maltraitance, qui ne conduit pas toujours à un décès.

Elle prend bien d'autres formes, elle est physique, sexuelle ou encore psychologique.

Il y a aussi ce que nous appelons les négligences lourdes, lorsque l'enfant malade ou blessé ne reçoit pas les soins appropriés. 
 
Le cas le plus difficile à reconnaître est la maltraitance psychologique. Contrairement aux autres, elle ne laisse aucune trace», le problème, c'est qu'un enfant maltraité considère le plus souvent que c'est normal, sans compter que dans 90% cas, celle-ci a lieu dans le cadre familial ou l'enfant a le plus grand mal à dénoncer son « PAPA ou sa MAMAN ». 
 
1 millions d'enfants est privé de ses grands parents ? Pourquoi ? Voilà une alerte précieuse, pour les services de la Protection à l'Enfance ?

Le juge des enfants prive 2 millions d'enfants de voir leur PÈRE?

Toutes ces données doivent être utilisées SANS PRÉCAUTION , le sujet est TROP GRAVE et ne doit plus être TABOU et elles ne doivent plus être difficiles à SIGNALER . 
 
Malgré que cela se passe dans un milieu fermé et où la personne maltraitante a un grand pouvoir sur l'enfant, qu'elle menace !
 
Les enseignants n'ont plus à avoir peur de représailles de quiconque s'ils soupçonnent une maltraitance et la signale. C'est fini le «je ne vois rien, je ne dis rien, je n'entends rien» !
C'est de la « non assistance à enfant en danger ».

La maltraitance a enfant devrait être décrétée grande cause nationale permanente. 
 
Les procédures de signalement avant tout MESQUINES, trop lourdes et trop longues par manque de moyens et de COURAGE POLITIQUE .

Nous devons TOUS faire un signalement au moindre doute auprès des autorités compétentes qui enquêteront». 
 
Il faut faire de la prévention non traumatisante auprès des enfants, pour qu'ils soient conscients que certains actes qu'ils subissent sont INTERDITS. 
 
Et surtout ne jamais dire à l'enfant que ses parents vont être PUNIS.
Ces barbares s'en servent pour faire taire les enfants «tu veux que papa finisse en prison ?»...


D'aprés un texte de Alexandre Bassette
 
 
Cinq enfants, âgés de 3 à 8 ans, sont tombés dans un étang situé derrière l'hébergement social où ils étaient placés.
Deux des cinq enfants tombés dans un étang de Saint-Ouen-l'Aumône (Val d'Oise), près de l'hôtel social où ils résidaient, sont décédés. Le pronostic vital de deux autres bambins est toujours engagé . Une cinquième fillette est hors de danger.

vendredi 14 juin 2013

Arnaque au 3x sans frais par carte bancaire

 
3X SANS FRAIS ou 4X SANS FRAIS
Pour tout achat compris entre 100 € et 2 000 €, vous avez la possibilité de payer en 3 ou 4 fois avec votre carte bancaire, sans aucun justificatif ou autre démarche.

La 1ère mensualité est débitée sur votre compte bancaire à la validation de votre commande. Les 2 ou 3 autres prélèvements seront effectués à date anniversaire selon le choix de financement.
ATTENTION TOUTES LES CARTES COMPORTANT UNE RÉSERVE D'ARGENT DU TYPE :
CARREFOUR PASS , AUCHAN ACCORD, etc.
VOUS SERONT REFUSÉES chez les commerçants de St Sulpice ou d'ailleurs qui arborent ce logo :





Ces commerçants vont donc se priver de plus de 10 millions de prospects qui
utilisent ce genre de carte

jeudi 13 juin 2013

"Borron y cuenta nueva"


Capitalo-Libéralisme Débridé serait-il a l'agonie

Les Marchés s'affolent

La Bourse de Tokyo plonge

de plus de 6%

mercredi 12 juin 2013

LE TROU DE LA SECU

-->
POUR LE RÉDUIRE

vous avez l'obligation de déclarer tous vos accidents causés par des tiers à votre caisse primaire d'Assurance Maladie.

Accident de la circulation :

Ayant occasionnés des dommages corporels , accident imputable à un mauvais entretien de la voirie ( trou sur un trottoir...).

Coups et blessures :

volontaires ou non

Blessures provoquées par des animaux :

Morsure de chien...

Tous les accidents sportifs :

Compétition, match, ski...

Accidents scolaires et para scolaires :

Tout accident nécessitant une prise en charge médicale.

Accidents médicaux fautifs :

Complications nosocomiales, erreurs de diagnostique...

Accident provoqué par des objets :

Chute de pot de fleurs ,d'arbre, tuiles...

Blessure lors d'une assistance bénévole :

Lors d'un déménagement ou d'une aide chez des amis...

Nous sommes tous couverts par une assurance protection civile (multirisque habitation, assurance sportive, scolaire et carte bancaire...)


mardi 11 juin 2013

CORONAVIRUS SRAS



Quelles sont les dispositions sanitaires françaises en cas d'arrivée d'un avion de pèlerins de retour de la Mecque avec des malades susceptibles d'avoir contracté le Virus.


Mise en quarantaine de 280 personnes?


Ou avons nous un tel établissement hospitalier libre sous 48 h?



samedi 8 juin 2013

les Indignés...


Que sommes nous devenus ?




En Espagne, les « indignados » nous nous sommes réunis il y a peu pour « fêter » (ou commémorer c’est selon) les 2 ans de ce mouvement ; nous n'étions pas nombreux : Le mouvement semble s’être dissout dans cette Europe en crise et ce nouveau monde qui frémit dans une convalescence chaotique et avec lui les espoirs qu’il portait.



Les indignés comme en Grèce, en France ou ailleurs les leaders se sont fait récupérés par les Partis de gauche et même de droite, par le financement (qui paye décide), nous avons fait évoluer le mouvement de manière plus locale, plus concrète ou que sais-je encore, comme pour s’excuser de ne plus rassembler les foules.
le caractère hautement démocratique de notre mouvement s’est englué dans ce qui se trouve être le principal défaut de la « vraie » démocratie : l’immobilisme, l’absence de cap, le manque de cohésion, et à terme la division, le foutoir, la débandade.



 Les indignés, on a été incapables de se donner des objectifs communs et une ligne directrice… par manque de moyen.
Deux ans ! Il s’est passé deux ans pour que notre mouvement qui frôlait l’internationalisme s’effrite et périclite partout dans le monde.
Le capitalo-Libéralisme débridé veillait et avait des moyens illimités pour se préserver et se protéger de tous les dangers qui pouvaient le menacer.
Il a donc appliquer la règle « du diviser pour mieux régner » : opposer le public et le privé, les jeunes et les vieux, les étrangers et les nationaux, c’est énerver les liens sociaux et diviser le peuple, lui retirer l’espoir et le contraindre à l’abandon de la lutte.
Par faute d’expérience face à tous ces experts en manipulation des esprits qui de tous ceux qui nous gouvernent, il a poussé au « pourrissement » un mouvement qui le menaçait
Les indignés se sont fait fagocités par les machines politiques ou sont tout simplement aller voir ailleurs chercher si le ciel était plus bleu.
Nous avons été un espoir formidable, du printemps arabe jusqu’au printemps d'érable, et des millions de citoyens ont cru en nous, il allait enfin « se passer quelque chose », que l'indignation légitime des peuples, avec les Indignés collectivement et démocratiquement nous allions POUVOIR « changer les monde »…



Et puis le temps a passé, le travail de sape des forces de l’ordre, la lassitude des indignés comme celle des téléspectateurs avides de nouveauté, tant et si bien que chacun est rentré chez soi pour tenter de continuer à vivre plus ou moins correctement.

Depuis le mouvement survit ça et là, avec des réflexions intéressantes, quelques alliances plus ou moins politisées (les courant 4 du PS) et surtout beaucoup d’initiatives locales que l'on va voir fleurir aux prochaines municipales).
C'est pragmatique mais c'est bien éloigné de la révolution des esprits tant espérée… La crise est toujours là : il faut bien survivre !
Le Capitalo-Liberalime Debridé est le plus fort, il détruit tout ce qui le menace même la solidarité.



Et même l’espoir, s’efface devant la réalité… on en vient à croire aux vertus de la décroissance en prévoyant de saboter nous-mêmes nos conditions de confort dont le Capitalo-Libéralisme Débridé veut nous priver…
Comment faire pour nous réanimer ?
Comment faire « sentir » à plutôt que de faire comprendre à tous les indignés qui s’ignorent qu’au lieu de nous renfermer pour se protéger, nous devrions nous ouvrir pour résister ensemble ?
Et surtout ne rien lâcher sur nos conditions de vie : le véritable socialisme n’est pas un misérabilisme, qui souhaite la fin des « Ferrari » mais bien celui qui veut le meilleur pour tous.
Ce ne sont pas les conditions de vie des « riches » qui doivent s’abaisser au niveau de celles des « pauvres » mais celles des pauvres qui doivent s’élever au niveau de celles des riches.
Le progrès des Capitalistes ne peut venir que lorsque nous pourrons tous  avoir l 'accès aux leurs mêmes besoins, grâce à la distribution d'un pouvoir d'achat qu'ils sont les seuls à pouvoir nous distribuer pour leur plus grands profit .


Que nous manque-t-il pour alors pour reprendre courage ?



 Je vous soumets ici une proposition  :



Faire des listes et nous présenter aux élections municipales de 2014.

Créons des antennes locales susceptibles de devenir des relais d’action et de réflexion en même temps que d’émettre des propositions ou des projets.




A vos agendas donc, il ne reste qu’à poser les dates !



http://indignes81370.blogspot.fr/









samedi 1 juin 2013

la protection de l'enfance et de l'adolescence en danger

-->
L'ETAT FRANCAIS assumait en décembre 2010 le rôle de parent pour 273000 enfants en danger.

Il reste encore de gros progrès à faire pour la protection de l’enfance et de l'adolescence


Le huitième rapport Observatoire nationale de l’enfance en danger nous apprend .
Ce rapport souligne comment les prises en charge des enfants maltraités évoluent, chiffres à l’appui et comment elles pourraient être améliorées.
Ce bilan d’étape de l’application de la loi de 2007 arrive bien trop tard, combien d'enfants et d'adolescents en ont souffert ?
Le rapport note qu’il n’y a qu'un tiers des départements qui dispose d'un observatoire d’évaluation.
On se rend compte d’une lenteur dramatique dans l’application de la loi.
Un tel rapport quoique tardif permet de diagnostiquer les situations, quantitativement, et de se rendre compte qu’il reste encore de gros progrès à faire pour la protection de l’enfance et de l'adolescence.
Ou se situe notre JUSTICE dans cette splendide institution de la Protection des Enfants de France
Trop d'enfant sont lâchés dans la nature à 18 ans (le défenseur des droits).
Ou est l’État parent pour les mineurs délinquant ?
Le rapport met l’accent sur l’Action Educative en Milieu Ouvert (AEMO).
Que se cache-t-il derrière cette appellation d’AEMO ?
Ce sont les situations où l’enfant n’est pas pris en charge dans une famille d’accueil ou un foyer.
Il reste chez lui mais la famille est suivie grâce à un accord avec les services sociaux.
Le rapport pose la question de la manière dont on doit améliorer ce système.
Pour l’instant, Il faut améliorer la nature de la formation du personnel et adopter un régime juridique spécifique pour l’enfant en danger .
L’accompagnement doit se faire obligatoirement jusqu’à ce que le jeune ait atteint 21 ans et au-delà en application de Art 305 du Code Civil.
l’affaire Marina, a pointé les lacunes juridiques, il doit y avoir un suivi coercitif des familles .
Les professionnels de la protection de l’enfance pointent trop souvent du doigt le fait que les services de police ne signalent pas la mise en danger d'enfants lors d’interpellation de parents alcooliques drogués ou perturbés, de nombreux médecins, d'enseignants ou de soignants ne signalent pas les cas constatés de maltraitance.
Il faut systématiquement déclencher une alerte quand le cas d’un enfant est préoccupant et en faire part aux autres professionnels concernés.


Voila l’échec type de cette institution :


Regard buté, visage fermé, corps tendu, Arnaud est sur le point de péter un câble, il ne supporte plus d'être dans ce Centre Educatif Fermé (CEF) .

Sa violence est palpable, à tel point que tous les éducateurs du centre se sont mis en alerte rouge.

En AEMO depuis l'âge de 2 ans, le jeune garçon traîne sa misère affective et sûrement génétique.

A 16 ans, avec un lourd historique d'alcool, de délits, de bagarres et d'agressions.

Au CEF, il s'est déjà battu avec deux de ses compagnons et il a pris un éducateur technique en grippe, l'insultant sans cesse et le menaçant.

Alors l'un des deux chefs de service, s'est assis avec lui au soleil. Il lui a rappelé que, s'il continuait à déconner, le juge pouvait très bien l'envoyer en prison.

Arnaud a paru se calmer, pour combien de temps ?

Ce garçon élevé par l'ETAT va être à la charge de la nation jusqu'à sa mort.



La loi sur « la protection de l'enfance en danger en France »



Voici dispositif légal, tel qu'il a été établi par la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance, qui s'inscrit dans le cadre des lois internationales déjà définies dans le passé, respecte la loi de décentralisation et de déconcentration des services publics répartissant les actions entre l'État et les Conseils Généraux.



Elle détermine la prééminence du rôle du président du conseil général afin de limiter les signalements au juge des enfants, en définissant deux catégories d'enfants, les mineurs en risques de danger relevant du conseil général (département) et les mineurs en danger relevant du juge des enfants.



La protection de l'enfance en danger en France comporte deux volets :
  • la protection administrative ;
  • la protection judiciaire des mineurs.
La première est confiée au conseil général (département, direction de la solidarité départementale, associations agréées, établissements agréés, éducateurs spécialisés). Elle est régie par le code de l'action sociale.
La seconde est confiée au ministère de la justice (État) à travers le juge des enfants et le procureur de la République. Le code civil faisant référence.



Comment intervenir :

Pour quelles raisons une procédure de protection de l’enfance peut-elle être introduite ?

  • Les parents ont des problèmes ou des maladies psychologiques, comme la dépression.
  • Les parents boivent beaucoup ou utilisent d’autres stupéfiants.
  • Un changement important bouleverse la vie de toute la famille.
  • Il y a beaucoup de violence au sein de la famille. Selon la loi, la violence familiale est un crime.
  • L’enfant ou le jeune fait des choses qui le mettent en danger. Par exemple, il utilise beaucoup d’alcool ou de drogues, commet des infractions ou ne va plus à l’école.
  • L’enfant a des problèmes psychologiques.
  • L’enfant doit assumer une responsabilité trop importante dans la vie quotidienne de la famille, par rapport à son âge, si, par exemple, les parents sont malades.